Un évènement transversal autour de l’Agriculture Familiale a eu lieu les 7 et 8 juin, à Caracas, articulant création artistique, participation et réflexion. [es]

Les 7 et 8 juin s’est déroulé à Caracas le “Forum Social Thématique : crise capitale et agriculture familiale”, organisé conjointement par l’Ambassade de France au Venezuela et le Ministère du Pouvoir Populaire pour l’Agriculture et les Terres à travers la Fondation CIARA, avec l’appui de l’Institut Français.

L’objectif de cette initiative était d’ouvrir un espace de discussion et d’échange d’expériences autour du thème du développement des villes agro-productives durables et écologiques. Cet événement, inscrit dans le cadre de l’année internationale de l’agriculture familiale et de la sécurité alimentaire (ONU), a réuni, sur la Place des musées de Caracas et dans le Parc des Caobos, responsables publics et représentants associatifs des deux pays.

Un rendez-vous dynamique et de grand succès qui a rassemblé plus de 500 participants au forum, avec la présence de 20 intervenants de différents pays, plus de 500 plants transplantés, 1000 affiches distribuées et plus de 5000 visiteurs.

Le programme du Forum a été présenté aux médias, le vendredi 6 juin, en présence de l’Ambassadeur de France, M. Frédéric Desagneaux et du vice-ministre d’Agriculture du Ministère d’Agriculture et de Terres, M. José Luis Berroterán. Les 6 invités français également sur place ont, quant à eux, eu l’opportunité d’expliquer, chacun dans son domaine, l’importante de cette thématique de l’ « Agriculture Familiale » à l’échelle mondiale.

JPEG

LE DEBAT D’IDEES : FORUM et EXPOSITIONS

Un événement public et populaire, deux jours de forum en continu, sur deux plateaux parallèles, des expositions photographiques et pédagogiques.

Le samedi 7 juin, un premier volet, “Politiques agricoles urbaines sur deux continents” a été abordé dans la salle expérimentale du musée des Beaux-Arts, à travers des interventions sur des expériences en matière d’agriculture familiale. En simultanée, sur la place de l’Université Nationale Expérimentale des Arts (UNEARTE), le public a écouté les experts développer un deuxième volet intitulé “Pavé fertile” présentant diverses réflexions sur les relations ville-campagne de différents points de vue : l’architecture, l’art et les circuits de distribution.

La matinée du dimanche 8 juin a été réservée aux collectifs français et vénézuéliens qui ont traité un troisième volet intitulé : “Un futur pour la vie urbaine”.

Dans la même salle expérimentale du Musée de Beaux-Arts, les visiteurs ont également pu apprécier deux expositions : « Quienes Aran la Tierra » composée de photos d’agriculteurs vénézuéliens produites par la Fondation CIARA, ainsi qu’une exposition didactique intitulée “Les agricultures familiales, une opportunité pour la planète” présentant diverses expériences de coopération dans le domaine de l’agriculture à travers le monde, produite par le CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) et l’Institut Français.

Les expositions seront présentées au Musée de Beaux-Arts de Caracas pendant un mois, jusqu’à la fin du mois de Juin.

JPEG

INSTALLATIONS ARTISTIQUES ET PARTICIPATIVES

Des installations artistiques à visée pédagogique avec des stands pédagogiques et de vente de produits biologiques ont fait partie de la dynamique du weekend sur la place, une vraie fête agricole au cœur de la ville.

L’idée artistique originale a été conçue par un trio français composé de la célèbre paysagiste Mme Isabelle Guillauic, l’architecte M. Jean-Pierre Bouanha, en collaboration avec le jardinier urbain M. Leonard Nguyen Van The. Trois interventions ont été menées grâce à l’aide des collectifs vénézuéliens qui se sont fortement impliqués dans le projet.

Un anaconda géant symbole de la vie, faite avec des matériaux organiques, plantes et graines, est ainsi apparu vendredi matin sur la Place des Musées. Lors du weekend il a été démonté avec l’aide des passants et du public pour semer des graines dans son « lit », un jardin installé près de la place. Une voiture, symbole de la ville, est devenue jardin, nous amenant à réfléchir sur le devenir de nos espaces urbains.

JPEG

UN ECHANGE D’EXPERIENCES

Des visites de terrain permettant une rencontre avec des producteurs urbains et familiaux ont par ailleurs été réalisées par les spécialistes français. Ils ont ainsi eu l’opportunité de visiter différents lieux de la ville de Caracas où la Fondation CIARA développe des projets avec la population locale. Ce fut ainsi en particulier le cas du jardin potager et de la serre « organopónica » : Núcleo de Desarrollo Endógeno Fabricio Ojeda, ainsi que de la Ferme Familiale à El Algodonal, où les invités ont été reçus chaleureusement par les membres de la communauté.

JPEG

Télécharger ICI le profil des invités français participants à cette initiative.

Dernière modification : 10/06/2014

Haut de page