Signature de la Convention du Réseau Marcel Roche

Après plus d’un an et demi de concertation entre l’Ambassade de France et 11 universités françaises et vénézuéliennes, la Convention de coopération universitaire et scientifique du Réseau Marcel Roche (RMR) sera signée à la résidence de France le mardi 29 mai.

PNG

Avec pour objectif de consolider les liens traditionnels qui unissent le Venezuela et la France dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, le Réseau Marcel Roche (RMR) propose des solutions adaptées aux défis posés par le contexte actuel. Ce nouveau dispositif est constitué par des universités et institutions possédant déjà des conventions bilatérales entre elles.

Le RMR favorisera des actions dans un large éventail de domaines de connaissance comme : l’informatique, la chimie pétrolière, les sciences moléculaires, les nanosciences, les mathématiques, l’océanographie, l’hydrographie, les communications, les sciences politiques ou l’architecture.

PARTIES VÉNÉZUÉLIENNES

Université Centrale du Venezuela (UCV)
Université des Andes (ULA)
Université Catholique Andrés Bello (UCAB)
Université Métropolitaine (UNIMET)
Université Simón Bolívar (USB)

PARTIES FRANÇAISES

Université de Pau et des Pays de l’Adour
Université de Montpellier
École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette
Université de Toulon
Université de Bordeaux
Fondation Nationale de Sciences Politiques et l’Institut de Sciences Politiques de Paris

OBJECTIFS ET FONCTIONNEMENT

Le Réseau Marcel Roche favorisera les échanges aux niveaux équivalents aux masters et doctorats français pour les activités suivantes :
- Sessions de formation intensive dispensées par des équipes de professeurs franco-vénézuéliens dans des établissements appartenant au RMR ;
- Missions courtes de recherche pour professeurs ou chercheurs ;
- Appui à la mobilité étudiante ;
- Cotutelles de thèses doctorales ;

Les actions du RMR seront conçues dans le respect des principes d’équité et de réciprocité tout en cherchant à optimiser les ressources humaines et financières au travers de la mutualisation des moyens.
Des activités ont déjà été menées en 2017 avant même la signature de l’accord, faisant office d’expériences préalables : des cours de formation en architecture, intelligence artificielle appliquée à l’industrie automobile et informatique ont déjà été dispensés en même temps que les premiers échanges d’enseignants-chercheurs.
Enfin, une formation en nanosciences avec la participation d’enseignants-chercheurs de l’Université de Montpellier est actuellement en cours.

HOMMAGE À MARCEL ROCHE, symbole des liens qui unissent le Venezuela et la France dans les domaines de la science et de l’enseignement

Descendant de famille française, Marcel Roche a obtenu son baccalauréat en France avant de suivre ses études au Venezuela et devenir l’un des meilleurs représentants de l’excellence scientifique vénézuélienne. Fondateur de l’Institut Vénézuélien de Recherche Scientifique (IVIC en espagnol), premier Président du Conseil National pour la Recherche Scientifique et Technologique (CONICIT), Marcel Roche a aussi occupé plusieurs fonctions internationales comme celle d’Ambassadeur permanent du Venezuela auprès de l’UNESCO de 1985 à 1989.

À l’image des valeurs de l’UNESCO, le RMR affiche ses ambitions contemporaines basées sur la rigueur scientifique et l’innovation pour le développement durable, solidaire et égalitaire de nos sociétés.

Dernière modification : 07/06/2018

Haut de page