Remise du prix franco-allemand des droits de l’Homme à Liliana Ortega [es]

Les Ambassadeurs de France et d’Allemagne au Venezuela, Romain Nadal et Stefan Herzberg ont remis le Prix franco-allemand pour les droits de l’Homme 2017 à Liliana Ortega, directrice et fondatrice de l’organisation COFAVIC.

Ce prix, qui a été lancé à l’initiative conjointe des ministères français et allemand des Affaires étrangères en 2016, est décerné dans le cadre de la Journée annuelle des droits de l’homme, le 10 décembre, pour commémorer la signature de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies à Paris.

En présence de nombreux représentants de la société civile, de la presse et du corps diplomatique réunis à la résidence française, les deux ambassadeurs ont souligné le travail réalisé par Liliana Ortega à la tête de la COFAVIC, le Comité de parents des victimes des événements qui se sont déroulés entre le 27 février et les premiers jours de mars 1989.

L’attribution de ce prix a été décidée à l’issue d’un processus de sélection par les ministères des Affaires étrangères de France et d’Allemagne. PLusieurs dizaines de candidats engagés dans la défense des droits humains à travers le monde, parmi lesquels 15 représentants de plusieurs pays du monde ont été sélectionnés, dont Liliana Ortega pour le Venezuela.

Dans son disocurs, l’ambassadeur Stefan Herzberg a déclaré :"Elle ne parle pas au nom des victimes de violations des droits de l’homme mais les aide à trouver leur propre voix", tout en ajoutant :"Avec Liliana Ortega, nous n’honorons pas seulement une personne. Mme Ortega reçoit ce prix en tant que représentante de tous les courageux qui s’opposent ouvertement aux abus de pouvoir. Ceux qui cherchent à aider leurs semblables et pas seulement à "tweeter", mais qui agissent en faveur des droits de l’Homme.

L’Ambassadeur Romain Nadal a déclaré pour sa part :"Avec l’Allemagne, pour faire avancer la cause des droits de l’homme, nous avons décidé de mobiliser notre réseau diplomatique. Chacune de nos ambassades doit être une maison des droits de l’Homme."

COFAVIC est l’organisation pour la protection et la promotion des droits de l’Homme, à partir de laquelle Liliana Ortega a entrepris un effort permanent pour contribuer à la formation d’une société plus démocratique, éliminer l’impunité et sensibiliser la société vénézuélienne au respect des droits humains.

Depuis sa création, le travail de la COFAVIC a permis de documenter plus de 700 cas de violations des droits de l’Homme et de traiter, en moyenne, 60 cas par an, favorisant la participation active des victimes à l’exercice de leurs droits auprès des organismes gouvernementaux. Depuis 2003, l’organisation propose une prise en charge psychosociale spécialisée pour les victimes de violence. La structure suit les affaires portées devant le système interaméricain et dispose d’un vaste programme de formation aux droits de l’homme et d’actions de sensibilisation du public. Il a produit un guide de contenus sur les normes fondamentales des systèmes interaméricains et universels, un outil précieux pour les juges, les procureurs, les défenseurs des droits de l’homme et les victimes.

Liliana Ortega pratique depuis 1992 comme avocate de première instance devant le système interaméricain des droits de l’homme. Elle a été consultante pour l’Institut interaméricain des droits de l’homme dans plusieurs pays.

Les deux ambassadeurs ont réaffirmé l’engagement des nations qu’ils représentent en faveur du respect de la dignité humaine, de la liberté, de la démocratie, de l’égalité, de l’État de droit et du respect des droits humains, valeurs inscrites dans les Traités de l’UE.

Dernière modification : 05/12/2017

Haut de page