PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL CONSULAIRE POUR LA PROTECTION ET L’ACTION SOCIALE DE CARACAS

JPEG
Le Conseil Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale de Caracas s’est réuni le mardi 23 novembre 2016 à 10:00 heures, sous la présidence de l’Ambassadeur Monsieur Frédéric DESAGNEAUX.

Etaient présents :
- M. Frédéric LAURENT, Consul adjoint,
- Mme Brigitte SAIZ, Conseiller Consulaire,
- Mme Hélène LAFAVERGE, Conseiller Consulaire,
- M. Guy DUFFAUD, Conseiller Consulaire,
- M. Bernard BLOCH, Président de l’Association “ Présence Française ”,
- Mme Gloria ARHEX, Secrétaire du CCPAS.

Absents excusés :
- Mme Guénola DENMAT, représentante de Français du monde-adfe,
- M. Gérard LESIGNE, Président de l’ U.F.E.

Taux de base

Au vu de l’évolution des changes, et compte tenu du fait que les allocataires ont désormais la possibilité de recevoir des euros, les membres du Conseil proposent, à l’unanimité, d’ajuster le montant de l’allocation de taux de base de 400 euros en vigueur en 2016 à 300 euros pour 2017.

L’inflation est toujours très forte au Venezuela selon les observations du service économique (voir note jointe).

Le montant mensuel moyen des achats basiques (panier de la ménagère) d’une famille de cinq personnes, est actuellement estimé à 666 € au taux DICOM (487.656,00 VEF, soit environ 5 salaires minimum de 27.092 VEF + Cesta ticket), alors que le salaire minimum de 37 € (27.092,00 VEF) est le montant de base reçu par les retraités vénézuéliens.
Il n’y a pas de contradiction entre le taux de base proposé et le panier de la ménagère : ceux qui touchent des euros savent qu’il existe aujourd’hui un différentiel de 1 à 3 entre le taux officiel et les Bolivars qu’ils peuvent trouver sur le marché. Ce panier de 222 € officieux augmentera en revanche sous l’effet de l’inflation pour dépasser les 300 euros en cours d’année. Le taux de base proposé est donc un point médian.

Nouvelles demandes : 8 Allocations de solidarité

Demandes d’allocations non renouvelées : 7

Allocataires décédés dans le courant de l’année 2016 : 6

Demande d’allocation non retenue : 1

Pour 2017, le Conseil propose le versement annuel de 60 allocations pour un montant total de 177 496,00 euros (66 allocations ont été accordées en 2016 pour un montant de 357 368,80 euros), soit une diminution de 179 872,00 euros (-51%), répartis comme suit :

- 44 allocations de solidarité  : 117 348,00 euros.
- 14 allocations adultes handicapés  : 51 684,00 euros.
- 2 allocations enfants handicapés  : 7 464,00 euros.

Secours occasionnels et Aides exceptionnelles

Les conditions de sécurité au Venezuela se dégradant chaque année davantage, il est préférable de maintenir la prévision d’aides exceptionnelles. Compte tenu de la situation sociale locale qui ne s’améliore pas et des prévisions pour l’année 2017, pas plus optimistes que celles de l’année passée, quelques secours occasionnels pourraient permettre de résoudre certaines difficultés ponctuelles. Le Conseil sollicite pour 2017 une somme de 1000,00 euros.

Au total, les prévisions budgétaires pour CARACAS pour 2017 s’élèvent à 178 496,00 euros.

Le Conseil Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale de Caracas certifie que la société de bienfaisance « Présence française », qui tient la maison de retraite « Casa Chichi » où se trouvent certains de nos compatriotes, effectue par ailleurs un précieux travail d’appui aux activités consulaires de cette ambassade. En contact permanent avec la section consulaire, son représentant, M. Bernard BLOCH, en est un interlocuteur privilégié. C’est ainsi que, sur intervention de l’ambassade, elle porte secours aux ressortissants français en situation économique délicate, résidents ou de passage au Venezuela, qu’elle héberge les touristes en difficulté, les nourrit et les aide financièrement.

Cette association réunit régulièrement dans son enceinte certains de ses membres, les conseillers consulaires et le chef de chancellerie afin d´aborder les aspects économiques de sa gestion.

Le Conseil Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale de Caracas donne son accord à la demande de subvention 2017 de 3000 euros au profit de l’OLES « Présence Française » à Caracas.

Par ailleurs, le conseil consulaire regrette que malgré plusieurs relances, le poste de Castries n’ait pas pu communiquer d’information sur ses propres allocataires, ce qui peut s’expliquer par la charge de travail qui pèse sur les PPD. Le conseil espère que la situation pourra être rétablie au niveau du Département et qu’il n’y aura pas d’incidence négative pour ces allocataires.

La séance a été levée à 11:15 heures./.

Dernière modification : 01/12/2016

Haut de page