Concours "Caracas à vélo" [es]

L’ambassade de France à Caracas s’associe au concours "Caracas à vélo" lancé le samedi 25 février 2012, à l’initiative de la Mairie de l’Aire Métropolitaine de Caracas.

JPEG

Cliquez sur l’image pour découvrir le livret de présentation.

Depuis de nombreuses années la coopération technique française travaille auprès des différentes institutions publiques vénézuéliennes à la promotion d’actions en faveur du développement durable. Le partage d’expériences et le débat d’idées accompagnent cet engagement international que nous partageons tous, celui de construire une nouvelle qualité de vie et de nouveaux modèles de développement pour le bien de l’homme et de son environnement.

L’implication de l’ambassade de France dans ce projet permettra d’inviter les lauréats à Paris. A cette occasion, ils bénéficieront d’un agenda de travail avec l’ensemble des professionnels qui oeuvrent aujourd’hui en France à la promotion du vélo dans l’espace urbain. La Ville de Paris, également partenaire, participe au jury du concours.

La réception d’idées a été organisée entre le 30 avril et le 4 mai.

Pour plus d’information à propos de la procédure d’inscription et dates du concours visitez : www.plancaracas2020.com

Caracas veut, peut et doit se déplacer à vélo

Chaque jour, les déplacements à vélo sont un peu plus nombreux dans Caracas. Pas seulement dans une perspective sportive mais également pour aller au travail, à l’université ou pour des taches quotidiennes. Le vélo occupe peu d’espace, il ne pollue pas et il est même bon pour la santé, la santé de celui qui l’utilise mais également pour l’ensemble des habitants de notre ville. Caracas est une ville qui a besoin de transformer radicalement cette culture de l’utilisation individuelle de l’auto (l’occupation moyenne par véhicule est de 1,2 personne).

Au-delà de nécessité d’offrir à nos concitoyens un service de transports publics métropolitains intégré, sûr, confortable et efficace, le vélo est une réponse idéale pour les trajets courts et moyens (jusqu’à 7 km) qui se développe incroyablement dans toutes les agglomérations du monde, surtout au travers de systèmes publics de mise à disposition.

A Caracas, les conditions pour une utilisation sûre et confortable du vélo manquent. Les autorités locales doivent faire un effort pour repenser cette situation et apporter des solutions pertinentes, en s’appuyant sur ce que pensent et espèrent leurs concitoyens.

Quels axes peuvent accueillir une piste cyclable ? Comment peut-on adapter certaines unités de transports pour faciliter l’accès au vélo sur des trajets longs ou difficiles ? Combien d’emplacements de stationnement à vélo devraient être installés ? où (parcs, universités, espaces publics, commerces, stations de métro, centres commerciaux…) ? Quelles formes devraient-ils avoir ? Est-il possible et opportun de créer des circuits de loisir, des programmes de promotion dans les écoles, dans les communautés ?... tout cela et bien plus encore !

Cette invitation à concours que lance la mairie métropolitaine de Caracas répond à un processus de construction pour une nouvelle mobilité, plus humaine, plus qualitative et de moindre nuisance environnementale pour notre ville. Nous devons pédaler sans repos pour prendre ce virage. Un vélo de plus dans la rue, c’est une voiture de moins dans le trafic. Les cyclistes sont déjà des acteurs de la mobilité urbaine caraquénienne. Nous devons le reconnaître et leur offrir une place et de meilleures conditions pour qu’ils puissent exercer ce droit sain qu’est celui de se déplacer à pleins poumons et à grands coups de pédale !

Mairie de l’Aire Métropolitaine de Caracas

Dernière modification : 03/04/2012

Haut de page