Libye : déclarations du porte-parole du MAEE [es]

JPEG

Paris, le 31 mars 2011

Au point de presse de ce jour, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes a fait les déclarations et a répondu aux questions suivantes :

Libye - Ordonnance rendue à l’unanimité le 25 mars dernier par la Cour Africaine des Droits de l’Homme

L’ordonnance rendue à l’unanimité le 25 mars dernier par la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples, à la demande de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples est une décision historique.

Elle enjoint le régime de Kadhafi à cesser immédiatement toute action qui pourrait entraîner des pertes de vie ou des atteintes à des personnes contraires à la Charte africaine des droits de l’Homme et des Peuples ou à tout autre texte international.

Elle confirme également la préoccupation et la mobilisation de l’ensemble de la communauté internationale, notamment de l’Afrique, pour qu’il soit mis fin aux graves violations des droits de l’Homme dont souffre actuellement la population civile libyenne.

La Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples a été créée par le Protocole à la Charte africaine sur les droits de l’Homme et des peuples, qui a été adopté à Ouagadougou, Burkina Faso, en juin 1998, par les États membres de ce qui était alors l’Organisation de l’unité africaine (OUA), aujourd’hui devenue Union africaine. Ce Protocole est entré en vigueur en janvier 2004.
- Question - Lors de sa rencontre cette semaine en Tunisie avec des émissaires français, le ministre libyen des Affaires étrangères Moussa Koussa a-t-il demandé l’asile politique à la France ?

En ce qui concerne le Groupe de contact sur la Libye, le ministre Juppé a indiqué mardi qu’il y avait une vingtaine de membres, dont 15 Etats et 5 organisations type UE, Ligue arabe, etc. Peut-on avoir la liste précise des membres ? Le groupe a-t-il un secrétariat ? Si oui où ? A-t-il une présidence tournante ?

Confirmez-vous la présence de commandos français sur le sol libyen ?

Réponse - Comme l’a dit le ministre d’État, devant la représentation nationale hier, il y a de plus en plus de défections dans l’entourage de Kadhafi. Le départ de M. Moussa Koussa, qui a été un responsable de haut rang, illustre l’isolement croissant et la perte de légitimité de Kadhafi. Je comprends que M. Moussa Koussa se trouve à Londres.

Le Groupe de contact, dont la présidence est tournante, doit se réunir dans les semaines à venir à Doha. La liste des participants est en cours d’élaboration. L’idée d’un secrétariat est une option que nous étudions avec intérêt.

S’agissant de votre dernière question, comme l’a rappelé le ministre d’État à plusieurs reprises, il n’y a pas de troupes françaises au sol en Libye.

Dernière modification : 04/04/2011

Haut de page