Libye : déclarations du porte-parole du MAEE [es]

JPEG

Paris, le 24 mars 2011

Au point de presse de ce jour, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes a fait les déclarations et a répondu aux questions suivantes :

Entretien d’Alain Juppé, Ministre des Affaires Etrangères et Européennes, avec Jean Ping, Président de la Commission de l’Union Africaine
Le 23 mars 2011

Alain Juppé, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes, a reçu hier soir Jean Ping, président de la Commission de l’Union africaine. La situation en Libye et celle en Côte d’Ivoire ont été au cœur de cet entretien.

Concernant la Libye, le ministre d’État a rappelé les principes qui ont conduit à l’adoption de la résolution 1973 et à son application par la France. Il a exprimé son souhait que l’Union africaine participe à la gouvernance politique des actions en cours et rappelé la nécessité de rechercher une solution politique interne.

S’agissant de la Côte d’Ivoire, le ministre d’État a salué la fermeté des décisions de l’Union africaine du 10 mars et exprimé son souhait qu’elles soient rapidement mises en œuvre. Dans ce contexte, Alain Juppé a fait part de la vive préoccupation de la France face à la multiplication des violences et à la détérioration de la situation des populations civiles en Côte d’Ivoire. Il a rappelé que l’opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), dont le mandat est placé sous le chapitre VII de la Charte des Nations unies, devait s’interposer, si nécessaire en utilisant la force.

Dernière modification : 25/03/2011

Haut de page