Libye : déclarations du porte-parole du MAEE [es]

JPEG

Paris, le 03 mars 2011

Au point de presse de ce jour, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes a fait les déclarations et a répondu aux questions suivantes :

Le Centre de crise du Quai d’Orsay conduit une opération humanitaire ordonnée autour des priorités suivantes :

1 - Opération d’évacuation des ressortissants égyptiens du camp de réfugiés situé à la frontière tuniso-libyenne.

Cette opération, engagée par les autorités françaises en réponse aux demandes conjointes des autorités égyptiennes et de plusieurs agences internationales, s’inscrit dans le cadre européen.
- Évacuation par voie aérienne :
Des avions affrétés par le Département commenceront à effectuer des rotations entre la Tunisie et l’Égypte dès aujourd’hui. Ils permettront de rapatrier un total de plus de 5000 Égyptiens en lien avec les autorités tunisiennes, égyptiennes et le HCR. 6 avions, prévus ce jeudi 3 mars, permettront d’acheminer 1.084 personnes dès la première journée. 2 avions, à raison de 3 rotations quotidiennes, seront engagés lors des 4 prochains jours. Des agents du Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes, une équipe médicale de la Croix-Rouge et de l’Établissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires assurent la prise en charge des Égyptiens embarqués à bord des avions.
- Évacuation par voie maritime
Le bâtiment Mistral est engagé pour effectuer une rotation maritime de Zarzis vers le port d’Alexandrie. Le navire devrait quitter le port de Toulon le 5 mars à destination du port de Zarzis.

2 - Mission d’aide médicale à Benghazi

Le Centre de crise du MAEE a engagé une opération d’assistance médicale à destination de l’Hôpital central de Benghazi dès dimanche 27 février. La mission est composée d’agents du Centre de crise, de personnels médicaux de la Sécurité civile, d’ONG et de 5 tonnes de matériel médical. L’équipe et le matériel médical, acheminés via l’Égypte afin de rallier Benghazi par voie terrestre, sont actuellement en train de passer la frontière libyenne.

3 - Contribution au HCR
En réponse à l’appel à la solidarité lancé le 2 mars par l’Agence des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), la France a décidé d’allouer au HCR une somme de 500 000 euros pour appuyer les programmes d’assistance à ces populations.

- Question - Pouvez-vous confirmer que vous recommandez aux rédactions de médias français de retirer leurs journalistes de Tripoli pour raisons de sécurité ?

Réponse - Nos « conseils aux voyageurs » s’appliquent à tous. Il est instamment recommandé de différer tout voyage à destination de la Libye.
Je vous rappelle que nous avons décidé d’évacuer de Tripoli samedi 26 février dernier tout le personnel de notre ambassade chargé notamment d’assurer la protection consulaire de nos ressortissants.
Enfin, à chacun de vos confrères avec qui nous avons été en contact ces derniers jours, nous avons toujours rappelé la dangerosité de la situation et les risques encourus.

- Question - Où en êtes-vous des préparatifs et des opérations de pont aérien et de transfert maritime pour évacuer les Egyptiens de la frontière tuniso-libyenne vers leurs pays ?

Réponse - Je vous renvoie à ma déclaration qui fait le point sur l’aide française déjà déployée en réponse à la crise humanitaire en Libye.

Dernière modification : 24/03/2011

Haut de page