Participation du Dr Juan Carlos Sanchez à la COP21, sur invitation de l’Ambassade [es]

Dans le cadre de la COP21, le Dr. Juan Carlos Sánchez, spécialiste vénézuélien en thèmes environnementaux, a été invité par le Ministère français des Affaires Étrangères et l’Ambassade de France au Venezuela afin de participer à la Conférence des Parties Créatives. Ce sommet public et international organisé en marge des négociations officielles misait sur l’imagination, la créativité et la collaboration pour construire et inventer ensemble une autre réponse aux défis climatiques.

Juan Carlos Sánchez a participé, avec d’autres personnalités internationales, au débat sur la "Reconstruction des Communs" qui a eu lieu le 11 décembre dernier au Théâtre de La Gaite Lyrique de Paris. Qu’il s’agisse de l’air, des rivières, des savoirs, les communs ne sont pas seulement des « biens » à respecter. Inextricablement constitués d’humains, de non-humains et de pratiques qui les lient, ils peuvent nous aider à construire un autre modèle politique et économique pour faire face à la crise écologique.

Le Dr. Sanchez a expliqué au public que le Venezuela, bien que mondialement connu pour ses richesses pétrolières, possède également une diversité biologique énorme qu’il doit protéger face au changement climatique. Le défi est, d’une part, de développer une économie moins dépendante du pétrole, et d’autre part, de réduire les risques qui menacent ces ressources naturelles. Ces menaces sont à la fois immédiates avec l’augmentation prévisible de l’activité pétrolière et futures avec l’altération du climat.
Du point de vue de Juan Carlos Sánchez, le Venezuela possède un potentiel de développement par le biais de l’agriculture, du tourisme, des services et des énergies renouvelables.

Il a indiqué que nous vivons actuellement le début d’une transition énergétique mondiale précipitée notamment par la nécessité de freiner le changement climatique, transition qui favorise l’utilisation des énergies renouvelables et écarte les combustibles fossiles.

Visionner ici l’intégralité du débat (en anglais) :

Dernière modification : 17/12/2015

Haut de page