Le Général de Miranda et la France à l’époque des Lumières et des révolutions [es]

Le Général de Miranda et la France à l’époque des Lumières et des révolutions

A l’occasion du Bicentenaire de la mort de Francisco de MIRANDA, l’Ambassade de France a souhaité apporter une contribution originale à la connaissance de ce personnage, véritable trait d’union entre le Venezuela et la France.

A cet effet, l’Ambassade a demandé à plusieurs historiens français de renom, d’apporter un éclairage nouveau sur le séjour de Miranda en France et sur son rôle dans la Révolution française.

De cette demande sont nés un livre et une exposition, travaux inédits, sur le thème : « Miranda et la France, à l’époque des Lumières et des révolutions ».

Parmi les contributions figurant au sommaire de l’ouvrage :

  • Le bicentenaire de la mort du général Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Un Soldat et un officier des trois grandes Révolutions de l’époque des Lumières
  • Comment « révolutionner » l’Amérique espagnole ? Miranda l’homme « providentiel en 1792 »
  • Le général Dumouriez, De l’Ancien Régime à la Révolution française 1789-1792
  • La Bataille de Valmy
  • Le général Dumouriez : L’armée du Nord, septembre 1792-mars1793
  • Miranda et la Révolution Française
  • Miranda pendant la Terreur et ses lendemains, 1794 - 1801
  • Miranda un humaniste épris d’histoire de l’art et des patrimoines culturels et scientifiques

JPEG

CONTRIBUTEURS

François Delprat. Professeur émérite à l’Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris III. Docteur ès Lettres ; spécialiste de littérature et civilisation hispano-américaines. Co-fondateur du Centre de Recherches Interuniversitaire sur les Champs Culturels en Amérique latine (CRICCAL, Paris III). Auteur de América latina en vísperas del siglo XXI (1992), Venezuela narrada (ensayos, 2002), Litératures de l’Amérique latine (2009). Traducteur de Cantaclaro de Rómulo Gallegos (1996).

Jean-Pierre BOIS est un historien français spécialiste des relations internationales à l’époque moderne, de la guerre, de la société militaire, de la Révolution Française et des mouvements révolutionnaires. Ancien élève de l’École normale supérieure de l’Enseignement technique, agrégé d’histoire et docteur ès lettres, il est professeur à l’université de Nantes (retraité depuis 2007), membre et ancien directeur du Centre de Recherche en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA), Jean-Pierre Bois est également président de l’Association régionale des auditeurs de l’IHEDN des Pays de la Loire. Il est l’auteur d’une histoire politique et militaire de la paix considérée comme la première du genre.

Marcel DORIGNY est un historien français qui enseignait au département d’histoire de l’Université de Paris 8. Ses recherches portent sur les courants du libéralisme français au XVIIIe siècle et dans la Révolution française, principalement dans les domaines coloniaux : la place de l’esclavage dans les doctrines libérales du XVIIIe siècle ; les courants antiesclavagistes et abolitionnistes, de la Société des amis des Noirs (1788-1799) à la Société française pour l’abolition de l’esclavage (1834-1850) ; les processus d’abolition de l’esclavage dans les colonies d’Amérique, notamment dans le cas de Saint-Domingue-Haïti, et leurs rapports avec les mouvements d’indépendance des colonies américaines, États-Unis puis Amérique espagnole.

Claudia Isabel NAVAS est une historienne de l’art et muséographe, diplômée de l’École du Louvre et du Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle est chargée des projets culturels de l’Association Liens artistiques / Enlaces Artísticos, elle est la conceptrice de l’exposition Miranda et l’époque des Lumières et des révolutions ; Avec le soutien et les contributions des membres du Comité Scientifique, elle a coordonné la recherche, pour écrire un projet multimédia qui reflète la vie hors du commun de Francisco de Miranda et son époque. Ce projet multimédia, « La lecture de l’univers » a été présené à la Maison de l’Amérique latine, à l’UNESCO et dans l’appartement où habita Miranda en 1795, dans le quartier des Tuileries. Ses projets ont reçu le « Quality Label Award » 2005 du Fond International pour la Promotion de la Culture de l’U.N.E.S.C.O., the Media Major Grant du Illinois Humanities Council et le U.S. National Endowment for the Humanities en 1999, entre autres.

Thierry WIDEMANN, chargé d’études au Service historique de la Défense, il est spécialiste des guerres de l’Antiquité et du XVIIIe siècle. Il a notamment publié La pensée stratégique et a collaboré au Dictionnaire de stratégie. Co-auteur avec Laurent Henninger de Comprendre la guerre : histoire et notions, ed. Editions Perrin, 2012.

Dernière modification : 11/07/2016

Haut de page