La France présentera un Pacte mondial pour l’environnement devant l’ONU [es]

L’Ambassadeur de France, M Romain NADAL vient de publier une tribune dans le journal El Universal détaillant l’initiative du président de la République française Emmanuel MACRON, pour attribuer un caractère obligatoire aux principes du droit de l’environnement.

En voici le texte intégral.

« La présidence française de la COP 21 a rendu possible l’élaboration de l’« Accord de Paris » sur le changement climatique, premier accord signé par la totalité des 195 pays composant la planète.

La France reprend l’initiative et le Président MACRON vient d’annoncer qu’il présentera devant l’ONU un « Pacte mondial pour l’environnement.

Suite à une session de travail à la Sorbonne, le Président français, Emmanuel MACRON, a reçu de la part du « Club français de Juristes » un avant-projet de Pacte destiné à instituer au niveau mondial un statut fixant les devoirs et les droits des citoyens en matière d’environnement. Ce texte est le produit d’une vaste coopération établie entre 80 experts de 40 pays, coordonnés par le ‘’think tank’’ français.

Dans sa forme actuelle, le document comporte 26 articles qui rassemblent les principes fondamentalux déjà approuvées dans divers textes. L’idée est d’insérer ces principes dans un seul Pacte, solennellement approuvé sous les auspices de l’ONU, ce qui donnerait caractère obligatoire aux principes du droit de l’environnement.
Serait notamment inscrit au niveau international la règle du « pollueur-payeur », la possibilité pour les citoyens de demander à leurs Etats une indemnisation et le principe de « non-régression ».

De plus, cette nouvelle initiative confirme les priorités que la France souhaite donner dès maintenant à sa transition écologique nationale afin de mettre ses pratiques en conformité avec l’« Accord de Paris ».

Rappelons que cette initiative intervient peu après l’appel du nouveau Président français à son homologue nord-américain : “ Make our planet great again”.
Présentant cette proposition, Emmanuel MACRON a déclaré : « il ne s’agit pas seulement de limiter les phénomènes climatiques liés à l’activité humaine mais de définir une nouvelle relation avec la planète sur laquelle nous vivons. C’est pourquoi nous avons besoin d’élaborer des idées qui permettent de lutter non seulement contre le changement climatique mais également contre le cynisme, le pessimisme et la passivité ». Il a conclu en précisant que l’ « avenir a besoin d’harmonie ». Selon le chronogramme présenté, le texte sera introduit devant l’ONU à partir de septembre.

Ce projet a une pertinence toute particulière au Venezuela, dont le patrimoine environnemental exceptionnel illustre la beauté de la nature et justifie pleinement la nécessité de la protéger.’’

Romain NADAL,
Ambassadeur de France au Venezuela

Dernière modification : 04/07/2017

Haut de page