Inauguration de la FILUC [es]

JPEG

C’est au côté de la Rectrice de l’Université de Carabobo, Mme Jessy Divo de Romero, que l’Ambassadeur de France, M. Frédéric DESAGNEAUX, a inauguré la Foire Internationale du Livre (FILUC) qui a été ouverte au public dès le lendemain.
Dans son discours, l’Ambassadeur a, en premier lieu, souligné « la large et ancienne tradition d’échanges intellectuels qui a toujours uni le Venezuela et la France ».

JPEG

Rappelant les noms de Rómulo Gallegos, Arturo Uslar Pietri, José Manuel Briceño, Teresa de La Parra, Carlos Cruz Diez, Osvaldo Vigas et Jesús Soto, parmi tant d’autres symboles de ces échanges, M. Frédéric DESAGNEAUX a précisé que l’ambition de l’ambassade avait été de réunir une délégation littéraire placée sous le signe de la jeunesse, afin de montrer la vitalité de la littérature française actuelle.
Dans cet esprit, l’Ambassadeur a annoncé la création du Prix franco-vénézuélien de la jeune vocation littéraire qui distinguera chaque année le travail d’un jeune écrivain vénézuélien.

JPEG

Enfin, M. DESAGNEAUX a évoqué la figure de Francisco de Miranda, en cette année de commémoration du bicentenaire de sa mort, saluant l’acteur impliqué dans la Révolution française, le général victorieux de la bataille de Valmy et le concepteur des théories qui fondèrent l’indépendance de l’Amérique du sud.

JPEG

Présentant l’ouvrage édité par l’Ambassade de France au Venezuela et les deux expositions ‘’Miranda y Francia’’ et ‘’Miranda en la Revolución francesa’’ (en bandes dessinées), M. DESAGNEAUX salua également notre délégation universitaire à la FILUC, délégation conduite par le Professeur François Delprat, éminent spécialiste de Miranda et grand connaisseur du Venezuela.

Dernière modification : 18/10/2016

Haut de page