Hommage à Margot BENACERRAF dans le cadre de notre 32° Festival de Cinéma français [es]

Margot BENACERRAF est, sans nul doute, un des plus marquants symboles de la proximité culturelle qui a toujours réuni la France et le Venezuela.

Après des études à l’UCV, elle décide de poursuivre sa formation à Paris, et s’inscrit à l’Institut des Hautes Etudes Cinematographiques (IDHEC).

Elle y rencontre de nombreux artistes parmi lesquels Picasso et Bunuel qui furent ses proches.

Elle y trouve également l’inspiration de réaliser son documentaire ‘’ARAYA’’ qui recevra en 1959 le Prix de la Critique du Festival de Cannes.

Attentive à la création de la Cinémathèque française et proche de son créateur, Henri LANGLOIS, elle entreprend avec l’aide de la France la fondation de la Cinémathèque nationale du Venezuela, qui ouvre ses portes en 1966.

Elle poursuit ensuite son œuvre de cinéaste et de promotrice du cinéma latino-américain au travers de nombreuses intiatives qui seront notamment soutenues par Gabriel Garcia Marquez.

L’Ambassade de France et son Festival de cinéma se devaient d’honorer Margot BENACERRAF.

Un hommage qui durera tout au long du mois de mai avec, notamment, la Première du film qui lui est consacré. En effet, sous le titre ‘’Madame Cinéma’’, nous vous invitons à suivre Margot Benacerraf, de Caracas à Paris, sur le chemin de souvenirs qui retracent une vie toute entière consacrée au cinéma.

Ce documentaire, dû à Jonathan Reveron et produit par TRES Producciones avec l’appui du Service culturel de l’Ambassade, sera présenté pour la première fois au public à cette occasion.

Dernière modification : 23/04/2018

Haut de page