FETE DE LA MUSIQUE [es]

La Fête de la Musique (www.fetedelamusique.culture.fr) a été créée en 1982 par le ministère de la Culture. Quand Maurice Fleuret devient Directeur de la Musique et de la Danse en octobre 1981, à la demande de Jack Lang, il applique ses réflexions sur la pratique musicale et son évolution : "la musique partout et le concert nulle part". On découvre ainsi en 1982, à l’occasion d’une étude sur les pratiques culturelles des français, que cinq millions de personnes dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique.

« Faites de la musique, Fête de la Musique », la formule devenue mot d’ordre n’avait rien du slogan. Cette mobilisation des musiciens professionnels et amateurs, cette attention nouvelle portée à tous les genres musicaux, devenaient ainsi, à travers la réussite immédiate d’une manifestation populaire et largement spontanée, la traduction d’une politique qui entendait accorder leur place aux pratiques amateurs ainsi qu’au rock, au jazz, à la chanson et aux musiques traditionnelles, aux côtés des musiques dites sérieuses ou savantes.

La gratuité des concerts, le soutien de la SACEM, le relais des médias, l’appui des collectivités territoriales et l’adhésion de plus en plus large de la population, allaient en faire, en quelques années, une des grandes manifestations culturelles françaises. Elle commence à "s’exporter" en 1985, à l’occasion de l’Année européenne de la Musique.

En moins de quinze ans, la Fête de la Musique sera reprise dans plus de cent pays, sur les cinq continents. Succès international, phénomène de société, la Fête est aussi porteuse des nouvelles tendances musicales, que souvent elle annonce, que toujours elle traduit : renouveau des musiques traditionnelles, explosion des musiques du monde, développement des chorales, apparition du rap, de la techno, retour au carnaval musical... La Fête de la Musique favorise ainsi naturellement la démocratisation de l’accès aux pratiques artistiques et culturelles.

Au Venezuela l’Ambassade de France, l’Alliance Française et la chaine de radio internet Estación Inalámbrica, lancent une invitation ouverte aux musiciens qui veulent s’inscrire pour participer à cette célébration. La participation consiste à proposer un répertoire acoustique de 45 minutes pour jouer dans une location présélectionné dans l’espace public de la ville de Caracas.

Dernière modification : 03/07/2012

Haut de page