Echanges commerciaux entre la France et le Venezuela en 2010

Apercu des échanges commerciaux entre la France et le Venezuela en 2010

Les échanges commerciaux entre la France et le Venezuela retrouvent en 2010 leur niveau d’avant crise en raison de la performance des exportations françaises dans quelques secteurs (produits pharmaceutiques, équipements électriques). Nos échanges enregistrent en glissement annuel une augmentation de +15%, à 626,8 M EUR. Cette progression est surtout tirée par nos ventes alors que nos achats, essentiellement pétroliers, progressent également mais à un rythme moins soutenu.

La France ne détient cependant qu’unefaible part du marché vénézuélien. Son positionnement, au 17ème rang des partenaires extérieurs du Venezuela (classement 2009), est certainement en deçà de son potentiel. On rappellera qu’elle est le 5ème investisseur étranger du pays et se positionne comme le 3ème récepteur des IDE français en Amérique latine (hors Bermudes, chiffres 2009). S’agissant des ventes françaises sur le continent, le Venezuela apparaît en 2010 commenotre 7ème client.

Les livraisons en provenance de France représentent 1,2% des achats du Venezuela, contre 30,8% pour les Etats-Unis, 10,9% pour la Chine et 9,5% pour le Brésil. La France est ainsi le 14ème fournisseur du pays (2009).

La progression de nos importations en valeur (+13,4% à 267 M EUR) - composée à plus de 70% par du pétrole brut et raffiné - est portée par la tendance haussière des cours. Les achats de la France représentent en 2010 0,5% du total des expéditions du Venezuela à l’extérieur.

Dernière modification : 13/05/2011

Haut de page