Cycle de films Forum franco-allemand pour la paix [es]

Tout au long du mois de novembre un programme spécial de 6 films est mis en place pour une meilleure compréhension des causes et des conséquences de la 1ère guerre mondiale
JPEG

A l’occasion du centenaire de la signature de l’armistice de la 1ère guerre mondiale le 11 novembre 1918, l’ambassade de France et l’ambassade d’Allemagne célèbrent conjointement ce moment historique offrant une vision d’espoir pour les pays actuellement en conflit.

C’est à travers la vision artistique de 6 grands réalisateurs que la magie du cinéma va nous transporter vers différents moments de ce conflit terrible qui nous marque toujours par ses horreurs et que nous ne devons pas oublier.

Les héritiers
JPEG

Vendredi 9 novembre à 18h30
Salles de cinéma Paseo du Trasnocho cultural

France / 2014 / 1h40
Synopsis
D’après une histoire vraie. Lycée Léon Blum de Créteil, une prof décide de faire passer un concours national d’Histoire à sa classe de seconde la plus faible. Cette rencontre va les transformer.

Réalisatrice, scénariste, productrice, Marie-Castille Mention Schaar passe pour la troisième fois derrière la caméra avec un film extrêmement touchant. D’autant qu’il est initialisé par un des jeunes lycéens ayant participé à une expérience inédite. Sa vie, et celle de ses camarades, en seront bouleversées. Une belle histoire, avec une Ariane Ascaride remarquable, comme tous les jeunes acteurs.
par Jacky Bornet, Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox

Sélection officielle du festival de San Sebastian, Prix à la meilleure actrice. 5 Césars, dont le meilleur réalisateur, le meilleur scénario adapté et la meilleure photographie.

Réalisation : Marie-Castille Mention-Schaar
Scénario : Marie-Castille Mention-Schaar
Photographie : Myriam Vinocour
Interprètes : Ariane Ascaride, Ahmed Dramé, Geneviève Mnich, Xavier Maly, Martin Cannavo, Noémie Merlant, Stéphane Bak y Léon Zyguel entre otros.
Production : Loma Nasha Films
Distribution : Institut Français, Ambassade de France

Joyeux Noël
JPEG

Mardi 13novembre à 16h00
Salles de cinéma Paseo du Trasnocho cultural
Ciné-débat présenté par Tomás Straka, professeur d’histoire vénézuélien et chercheur à l’Université catholique Andrés Bello ; avec la participation de Mireya Lozada, professeure d’université et coordinatrice du cours de troisième cycle en psychologie sociale de l’UCV ; et Francisco Alfaro, analyste politique, docteur en études de la paix, conflits et développement.
Entrée gratuite avec échange de billets à la billetterie.

France, Allemagne, Belgique, Royaume-Uni, Russie / 2005 / 1h50
Synopsis
Lorsque la guerre surgit au creux de l’été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l’opéra de Berlin, va devoir renoncer à sa belle carrière et surtout à celle qu’il aime : Anna Sörensen, soprane et partenaire de chant.
Le prêtre anglican Palmer s’est porté volontaire pour suivre Jonathan, son jeune aide à l’église. Ils quittent leur Ecosse, l’un comme soldat, l’autre comme brancardier.
Le lieutenant Audebert a dû laisser sa femme enceinte et alitée pour aller combattre l’ennemi. Mais depuis, les Allemands occupent la petite ville du Nord où la jeune épouse a probablement accouché à présent.
Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des Etats-majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes...

Emouvant jusqu’aux larmes, ce film intense méritait un début plus brutal, moins théâtral, afin que l’horreur contraste davantage avec le silence des armes. Guillaume Canet, Gary Lewis et Daniel Brühl font honneur à cette histoire exemplaire, tandis que Dany Boon, excellent, hisse son second rôle en première ligne.
par Alain Spira de Paris Match

Prix
2005 : Nommé aux Oscars : Meilleur film en langue étrangère
2005 : Nommé aux Globes d’or : Meilleur film en langue étrangère
2005 : Prix BAFTA : Meilleur film en langue étrangère
2005 : Prix Cesar : 6 nominations, meilleur scénario, meilleur film.
2006 : Prix du cinéma européen : Nommé pour le prix du public

Réalisation : Christian Carion
Scénario : Christian Carion
Photographie : Walther van den Ende
Musique : Philippe Rombi
Interprètes : Diane Kruger, Benno Fürmann, Daniel Brühl, Guillaume Canet, Gary Lewis, Dany Boon, Rolando Villazón, Alex Ferns, Lucas Belvaux, Steven Robertson, Frank Witter, Bernard Le Coq, Ian Richardson, Thomas Schmauser, Michel Serrault
Production : Nord-Ouest Films
Distribution : Institut Français, Ambassade de France

Frantz
JPEG

Vendredi 16 novembre à 18h30
Salles de cinéma Paseo du Trasnocho cultural
Séance unique
Samedi 17 novembre à 18h30
Centro de Arte Los Galpones, Cinéma à ciel ouvert

France, Allemagne / 2016 / 1h53
Synopsis
Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France.
Mais ce jour-là, un jeune français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand.
Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

Avec "Frantz", François Ozon crée une œuvre à la beauté austère, mais où l’émotion fourmille sous une forme de classicisme maîtrisé. Sûr dans sa direction d’acteur sans faille, dans la justesse méticuleuse des cadrages, dans la conduite du récit, "Frantz" est l’œuvre de maturité d’un cinéaste qui nous épatait jusqu’ici par sa boulimie et son enthousiasme juvénile.
par Christian Viviani de la revue Positif

Prix
2017 : Prix du cinéma européen : Nomination à la meilleure actrice (Beer) et scénario
2017 : National Board of Review (NBR) : meilleur film étranger de l’année
2016 : Prix César : meilleur photographie. 11 nominations
2016 : Festival de Venise : Meilleur jeune actrice (Paula Beer)

Réalisation : François Ozon
Scénario : François Ozon, Philippe Piazzo, Ernst Lubitsch
Photographie : Pascal Martí
Musique : Philippe Rombi
Interprètes : Paula Beer, Pierre Niney, Johann von Bülow, Marie Gruber, Ernst Stötzner, Cyrielle Clair, Alice de Lencquesaing, Anton von Lucke
Production : Mandarin Production
Distribution : Institut Français, Ambassade de France

Au revoir là-haut
JPEG

Samedi 17 novembre à 18h30
Salles de cinéma Paseo du Trasnocho cultural
Séance unique

France / 2017 / 1h54
Synopsis
Novembre 1919.
Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts.
Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire...

Vu le succès du livre (450.000 exemplaires), le défi était de taille. Albert Dupontel le relève avec panache. C’est un film enthousiasmant, spectaculaire, traversé par une conviction d’airain : le cinéma est porteur de vérité. Celle du cœur des hommes.
par François Forestier du Nouvel Observateur

Sélection officiel du festival de San Sebastian, Prix à la meilleure nouvelle actrice. A remportée 5 prix César, meilleur réalisateur, meilleur scénario adapté, et meilleure photographie.

Réalisation : Albert Dupontel
Scénario : Albert Dupontel, Pierre Lemaitre (Novela : Pierre Lemaitre)
Photographie : Vincent Mathias
Musique : Christophe Julien
Interprètes : Albert Dupontel, Nahuel Pérez Biscayart, Niels Arestrup, Émilie Dequenne, Laurent Lafitte, Mélanie Thierry, Frans Boyer, Travis Kerschen
Production : Stadenn Prod., Manchester Films
Distribution : Institut Français, Ambassade de France

Cessez le feu
JPEG

Vendredi 23 novembre à 18h30
Salles de cinema du Trasnocho Cultural

France / 2016 / 1h43
Synopsis
1923. Georges, héros de 14 fuyant son passé, mène depuis quatre ans une vie nomade et aventureuse en Afrique lorsqu’il décide de rentrer en France. Il y retrouve sa mère et son frère Marcel, invalide de guerre muré dans le silence. Peinant à retrouver une place dans cet Après-guerre où la vie a continué sans lui, il fait la rencontre d’Hélène, professeure de langue des signes avec qui il noue une relation tourmentée...

Un cinéaste qui se révèle dans toute son intensité. Sans sentimentalisme, le réalisateur entouré d’une bande de très grands acteurs, livre un film très juste et humain qui donne vraiment envie de suivre Emmanuel Courcol à la trace.
par Louise-Camille Bouttier de Rolling Stone

Sélection dans des festivals
French Film Festival UK (Grande Bretagne, 2018)
Festival de cinéma français de Richmond (Etas Unis, 2018)
The Alliance Française French Film Festival (Nouvelle Zélande, 2018)
CoLCoA (Etats Unis, 2017)
Festival du Film Francophone de Grèce (Grèce, 2017)
Festival International de Cinéma de Locarno (Suisse, 2016)

Réalisation : Emmanuel Courcol
Scénario : Emmanuel Courcol
Photographie : Yann Maritaud, Tom Stern
Musique : Jérôme Lemonnier
Interprète : Romain Duris, Céline Sallette, Grégory Gadebois, Julie-Marie Parmentier, Maryvonne Schiltz, Wabinlé Nabié, Yvon Martin
Production : Polaris Film Production & Finance
Distribution : Institut Français, Ambassade de France

Capitaine Conan
JPEG

Vendredi 30 novembre à 18h30
Salles de cinema Paseo du Trasnocho Cultural

France / 1996 / 2h09
Synopsis
Les Balkans, septembre 1918. Alors que l’armistice est signe en France, seule l’armée d’Orient n’est pas démobilisée et reste en état de guerre. Casernes dans Bucarest, les soldats sèment le désordre, pillent et tuent. Norbert a la delicate mission de faire condamner les coupables, les hommes du capitaine Conan, son ami a qui l’on doit, sous le commandement de Franchet d’Esperrey, la prise du mont Sokol. Malgré la fureur de Conan, qui défend ses soldats envers et contre tout, Norbert fera son devoir.

Tavernier traite dans cette adaptation d’un roman-témoignage d’un ancien poilu de la sévérité de la justice militaire à l’encontre de ses propres soldats que la guerre a transformé en tueurs. Un thème déjà traité dans "Les sentiers de la gloire" mais forcément plus cinglant entre les mains d’un cinéaste français. Ce pamphlet antimilitariste trouve sa force dans le jeu de ses acteurs, dans la férocité des dialogues et dans la reconstitution détaillée du front est-européen. La minutie de la mise en scène nous plonger dans cette atmosphère violente et dans cette bataille post-armistice absente des livres d’histoire.
par Julien D en allocine.fr

Prix
1996 : 2 Césars : Meilleur réalisateur et meilleur acteur (Torreton). 9 nominations en incluant Meilleur film.
1996 : San Sebastian : Mention spéciale
1997 : Prix du cinéma européen : Nommé meilleur film et meuilleur acteur (Torreton)

Réalisation : Bertrand Tavernier
Scénario : Jean Cosmos, Bertrand Tavernier (Novela : Roger Vercel)
Photographie : Alain Cloquart
Musique : Oswald D’Andrea
Interprètes : Philippe Torreton, Samuel Le Bihan, Bernard Le Coq, Catherine Rich, François Berleand, Claude Rich, Christophe Calmel
Production : Little Bear, Les Films Alain Sarde
Distribution : Institut Français, Ambassade de France

Dernière modification : 07/11/2018

Haut de page