Côte d’Ivoire : déclarations du porte-parole du MAEE

JPEG

Paris, le 31 mars 2011

Au point de presse de ce jour, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes a fait les déclarations et a répondu aux questions suivantes :

Aide humanitaire d’urgence

Afin de répondre aux besoins de la population ivoirienne et face à
l’accroissement du nombre de déplacés intérieurs et de réfugiés, la France a décidé d’apporter une aide humanitaire d’urgence.
- Un million d’euros sera alloué au Programme alimentaire mondial (PAM) dans le cadre d’un programme d’assistance d’urgence aux populations déplacées en Côte d’Ivoire et aux familles d’accueil dans les régions ouest, centre, nord et Abidjan.

- 500 000 euros seront alloués aux activités du PAM au Libéria. L’opération portera sur l’assistance d’urgence aux réfugiés ivoiriens et de la population hôte au Centre-Nord et Sud-Est du pays.

- Le ministère des Affaires étrangères et européennes a également affecté, au titre de ses contributions au Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR), une aide de 400 000 euros au bénéfice des réfugiés ivoiriens fuyant le conflit dans le cadre du Plan révisé d’action humanitaire d’urgence des Nations unies pour le Libéria.

- Enfin, 300 000 euros seront alloués au Comité international de la
Croix-Rouge pour l’assistance qu’il apporte aux populations civiles
affectées par la crise en Côte d’Ivoire, ainsi que 200 000 euros à
l’organisation non gouvernementale Action contre la faim et 130 000 euros à l’ONG Caritas - Secours catholique.

Cette contribution française s’élève donc à 2,5 millions d’euros. Des
subventions supplémentaires à d’autres ONG pourraient intervenir
rapidement, en fonction de l’évolution de la situation.

La France souligne la nécessité de garantir pour les acteurs humanitaires de travailler en toute sécurité et d’avoir accès aux populations vulnérables et en particulier aux réfugiés et aux déplacés intérieurs.

Je vous rappelle que l’Union européenne a décidé le 17 mars de quintupler son aide humanitaire, portant ainsi son soutien à un total de 30 millions d’euros.

Dernière modification : 09/04/2011

Haut de page