Conférence de presse exceptionnelle pour la présentation du 32ème festival de cinéma français au Venezuela [es]

Un hommage à Margot Benacerraf et à la cinémathèque nationale
JPEG

La conférence de presse de cette 32ème édition du festival de cinéma français qui a eu lieu comme chaque année à la Résidence de France, a été conviée cette année par M. Romain Nadal, ambassadeur de France au Venezuela, et a bénéficié de la présence exceptionnelle de Margot Benacerraf, réalisatrice mythique du cinéma vénézuélien, fondatrice de la cinémathèque nationale et rôle principal du documentaire MADAME CINEMA, réalisé par Jonathan Reverón. Etaient présents dans la salle pour accompagner l’auteur et réalisateur Jonathan Reverón, les producteurs délégués Claudia Lepage et Joe Torres, ainsi que plusieurs membres de l’équipe de TRES CINEMATOGRAFIA.

Présents face à l’auditoire en accompagnement de l’Ambassadeur de France Monsieur Romain Nadal, se trouvait à sa gauche Madame Margot Benacerraf, l’invitée d’honneur.
JPEG

Étaient présents au rendez-vous de nombreux médias de la presse écrite, de la radio et de la télévision qui attendaient avec impatience la liste des films qui seront à l’affiche à partir du 4 mai et les nouveautés de ce festival de cinéma qui va célébrer sa trente-deuxième édition.
JPEG

Monsieur Romain Nadal a décrit en premier lieu les grandes réalisations de la vie professionnelle de Margot Benacerraf liés à la France, rappelant les deux prix obtenus au festival de Cannes de l’année 1959 grâce à son film Araya et la fondation de la cinémathèque nationale en 1966 inspirée de la cinémathèque de Paris. L’auditoire a pu ensuite apprécier une séance vidéo de trois minutes du documentaire MADAME CINEMA de Jonathan Reverón.

L’Ambassadeur a énoncé brièvement la réalité du cinéma français considéré comme art et comme industrie en citant quelques chiffres clés quant à la production et à l’exhibition, pour passer ensuite au festival proprement dit qui aura lieu dans quelques jours avec la particularité cette année de garantir une diffusion très large à Caracas au cours du mois de mai pour continuer dans de nombreuses villes du pays jusqu’à la fin du mois de juin grâce à de nouveaux accords de distribution avec le réseau national de Ciné clubs et à un nouveau circuit de diffusion universitaire.
JPEG

L’émouvante Intervention de Margot Benacerraf qui a relaté de nombreuses anecdotes vécues durant son long séjour en France a précédé une intervention opportune de l’artiste Juvenal Ravelo nous rappelant ses rencontres avec le grand peintre vénézuélien Armando Reverón. Les journalistes ont vécu un très beau moment de coopération culturelle entre les deux pays.
JPEG

Ce qui est certain c’est que rarement un festival de cinéma français a présenté autant de bons films avec une adhésion vraiment positive de la part du public général et aussi de la presse spécialisée. Cette édition numéro trente-deux est pleine de louanges. Nous allons voir des metteurs en scène consacrés comme Laurent Cantet, qui a obtenu la Palme d’or du festival de Cannes 2008 avec son film ENTRE LES MURS ou Christophe Barratier, auteur de grands succès comme LES CHORISTES et FAUBOURG 36, présentant leurs derniers films inspirés de faits réels L’ATELIER et L’OUTSIDER. Nous verrons également des acteurs et des actrices renommés sur le plan international comme Juliette Binoche (POLINA), Marion Cotillard (ROCK’N’ROLL), les deux lauréates de l’Oscar, ou bien Gérard Depardieu (TOUR DE FRANCE), l’acteur français le plus reconnu, qui ont joué aux côtés d’une nouvelle génération d’interprètes pleine d’un talent extraordinaire que nous allons découvrir. C’est le cas par exemple de Kévin Azaïs (COMPTE TES BLESSURES), qui a déjà joué dans 14 films et gagné 3 prix dans des festivals avec à peine 8 ans de carrière, ou d’Adèle Exarchopoulos (ORPHELINE) qui a participé dans 20 films et gagné 6 prix dans de nombreux festivals, entre autres la Palme d’or à Cannes avec à peine 12 ans de carrière.

Comme tous les ans nous invitons les amoureux du cinéma français, les admirateurs du cinéma d’auteur, à se rapprocher des salles de cinéma pour apprécier une comédie, un film d’amour, un film historique, un drame, un film de suspens, peu importe le genre, mais un film dans tous les cas saisissant avec ce côté français qui fait que, au fur et à mesure des scènes, on puisse sentir l’influence d’une culture forte et captivante.

JPEG

À partir du vendredi 4 mai 13 films seront à l’affiche dans plusieurs salles de Caracas : au multiplex du Trasnocho cultural, à la cinémathèque vénézuélienne, dans les salles de Cinex, dans les salles de Cines Unidos, au Centre culturel Chacao, dans la salle Cabrujas de la mairie de Chacao, au Centre d’art Los Galpones, à travers le réseau national de Cinéclubs, par le biais du réseau universitaire de cinéma français, et par la suite en juin dans les principales villes du pays.
JPEG

Discours de M. Romain Nadal, ambassadeur de France au Venezuela (en espagnol) :

Word - 36 ko
(Word - 36 ko)

Dernière modification : 30/04/2018

Haut de page