Cinéma à la carte

A partir du vendredi 12 juin jusqu’au lundi 13 juillet, vous pourrez profiter d’un menu cinéma exquis et varié tout en restant chez vous.

L’Institut Français vous propose un menu cinématographique gratuit d’une grande variété composé de 21 films : 10 longs métrages et 11 courts métrages.

L’échantillon se veut le plus varié possible et le plus distinctif du cinéma français avec des films de fiction, des documentaires et des films d’animation, pour adultes et aussi pour enfants.

Tous les films sont sous-titrés en espagnol, totalement gratuits et disponibles autant de fois que vous le souhaitez. Pendant un mois, vous pouvez profiter d’un cinéma d’auteur de qualité ; un divertissement intelligent qui vous invite à la réflexion.

10 longs métrages surprenants :

  • Le nouveau / El novato / The new kid
    Rudi Rosenberg / 2015 / 1h21 / France / Comédie
    Rudi Rosenberg débute dans le long métrage avec un film plein de fraicheur, une comédie très réaliste sur le début de l’adolescence.
  • Les chevaliers blancs / Los caballeros blancos / The white knights
    Joachim Lafosse / 2015 / 1h56 / Belgique, France / Drame
    Le Belge Joachim Lafosse reprend un scandale réel dans un film vibrant, à mi-chemin entre documentaire, film d’aventures et dénonciation sociale.
  • Corporate
    Nicolas Silhol / 2017 / 1h35 / France / Thriller
    Porté par une excellente Céline Sallette, le premier long de Nicolas Silhol dépeint de façon clinique les dérives meurtrières du "lean management".
  • L’effet aquatique / El efecto acuático / The together project
    Sólveig Anspach / 2016 / 1h23 / France, Islande / Comédie dramatique
    Le dernier film de Solveig Anspach est une comédie exquise sur un amour chargé de romantisme, et c’est aussi un… conte aquatique.
  • Keteke / Le train / El tren
    Peter Sedufia / 2017 / 1h38 / Ghana / Comédie
    Le film Keteke, réalisé par Peter Sedufia, est considéré comme un succès viral non seulement au Ghana qui a célébré en 2017 le 60e anniversaire de son indépendance, mais dans les différents festivals où il a été sélectionné.
  • Rafiki / Amie / Amiga
    Wanuri Kahiu / 2018 / 1h22 / Kenya / Drame
    Le deuxième long métrage de Wanuri Kahiu, présenté dans la section Un Certain Regard de Cannes, observe une relation lesbienne dans la société conservatrice kenyane.
  • La jeune fille sans mains / La muchacha sin manos / The girl without hands
    Sébastien Laudenbach / 2016 / 1h13 / France / Animation
    De cette histoire métaphorique implacable sur les ténèbres de la nature humaine, Sébastien Laudenbach dessine un film d’animation lumineux, une œuvre qui se réinvente constamment sous nos yeux.
  • Le tableau / El lienzo / The painting
    Jean-François Laguionie / 2011 / 1h16 / France, Belgique / Animation
    La qualité technique présentée dans Le tableau est remarquable, mélangeant de manière homogène l’animation 2D traditionnelle, l’animation 3D et l’image réelle. Le réalisateur s’est occupé de la conception de chacun des personnages et en total quinze mois ont été nécessaires pour la pré-production, plus une année complète pour la production.
  • Les pépites / Little gems
    Xavier de Lauzanne / 2016 / 1h28 / France / Documentaire
    "Les Pépites" est une aventure humaine extraordinaire. En révélant au public cette extraordinaire histoire vraie, Xavier de Lauzanne propose une réflexion sur l’homme et sa capacité de résistance sous une forme documentaire originale.
  • Swagger
    Olivier Babinet / 2016 / 1h24 / France / Documentaire
    Le cinéaste français Olivier Babinet s’inspire fortement d’une tradition sociologique de certains films français emblématiques des années 1960 comme Moi, un noir (1959) de Jean Rouch en collaboration avec le brillant sociologue Edgar Morin pour rapprocher une dizaine d’adolescents qui habitent Aulnay, l’un des quartiers les plus pauvres de la banlieue parisienne.

11 courts métrages aux messages marquants :

  • Le sens du toucher / El sentido del tacto / The sens of touch
    Jean-Charles Mbotti Malolo / 2014 / 14’ / France / Animation
    Avant tout silencieux, Le sens du toucher met en évidence tout élément sonore ou musical dont le minimalisme raffiné frise la grâce. Le film nous touche doucement, du bout des doigts, et nous permet de voir et de percevoir dans un langage universel.

{{}} Le vélo de l’éléphant / El elefante y la bicicleta / The elephant and the bicycle
Olesya Shchukina / 2014 / 9’ / France / Animation
Olesya Shchukina (Russie) est une illustratrice et réalisatrice d’animation basée en France. Elle réalise des courts métrages d’animation et des dessins de magazines. Elle est co-fondatrice de la marque de vêtements ko-ko-ko.

  • La jaula / La cage / In a cage
    Loïc Bruyère / 2016 / 6’ / France / Animation
    Loïc Bruyère a réalisé ce film essentiellement avec le désir de faire plaisir à ses filles. Quatre ans après avoir écrit les premières lignes, son engagement à produire son court métrage d’animation La Cage donne d’excellents résultats puisqu’il a été sélectionné dans une trentaine de festivals, en France et à l’étranger.
  • Le bûcheron des mots / El leñador de palabras / The wordcutter
    Izù Troin / 2009 / 11’ / France / Animation
    Izù Troin est né à Nice (France) en 1977. Diplômé de l’Ecole Internationale d’Animation La Poudrière de Valence et des Beaux-Arts de Montpellier, il a réalisé plusieurs courts métrages d’animation. En plus de son travail de réalisateur, il travaille également dans les effets spéciaux et la direction d’image pour plusieurs films du studio Folimage.
  • Malika et la sorcière / Malika y la hechicera / Malika and the witch
    Boureima Nabaloum / 2014 / 15’ / Burkina Faso, Algérie / Animation
    (Sous-titres en anglais)
    Il était une fois dans une région du Burkina Faso où une fête était organisée chaque année et réunissait toutes les filles et tous les garçons en âge de se marier. Malika, une fille intelligente d’environ 12 ans, insiste pour accompagner ses aînés à cette fête. Contre toute attente, sa présence est très bénéfique pour les adultes. Son intuition et sa vivacité lui permettent de trouver des solutions pour déjouer les pièges et affronter les dangers qui les attendent pendant le voyage ...
  • Le skate moderne / El skate moderno
    Antoine Besse / 2014 / 7’ / France / Comédie dramatique
    Le skate moderne fait directement référence à La vie moderne de Raymond Depardon (2008), qui l’a inspiré. Le réalisateur choisit même, sans hésitation, d’utiliser tour à tour les partitions de Gabriel Fauré, l’Élégie, opus 24, et surtout la grande et charmante Pavane, pour donner sa propre interprétation aux "profils paysans" qu’il connaît trop bien : des amis d’enfance abandonnés dans leur campagne profonde.
  • Les filles / Las chicas / The girls
    Alice Douard / 2015 / 29’ / France / Comédie dramatique
    Les filles (dont le titre à l’origine était Les filles ont les cheveux longs) est le premier court métrage d’Alice Douard en dehors de l’école de cinéma La Fémis, dont le premier film à succès Extrasystole a été largement reconnu.
  • 9.58
    Louis Aubert / 2017 / 16’ / France / Comédie dramatique
    Djal a seize ans. Comme son idole Usain Bolt, il rêve de courir. Mais Djal a seize ans, et son père n’est pas d’accord.
  • Huit / Óctuple / Eight
    Mathieu Mouterde / 2018 / 10’ / France / Comédie dramatique
    Un adolescent qui rêve obtenir la place de meneur sur le Huit, le bateau roi de l’aviron, doit convaincre un coach intraitable. Mais il est loin d’être le seul à vouloir ce poste.
  • Dunk
    Sophie Martin / 2018 / 23’ / France / Comédie dramatique
    Jully, quatorze ans, adolescente au caractère bien trempé et leader de l’équipe de basket de sa ville, est frappée par le tragique accident de voiture de ses parents. Du jour au lendemain, elle est placée en foyer avec sa petite soeur Charlie.
  • Afrique-sur-Seine / Africa sobre el Sena / Africa on the Seine
    Paul Vieyra & Mamadou Sarr / 1955 / 1h16 / France / Comedie dramatique
    Afrique -sur -Seine est un film français de 1955 réalisé par Jacques Melo Kane Mamadou Sarr et Paulin Vieyra Soumanou. Premier court métrage réalisé par des réalisateurs africains, tourné en 1955, ce film marque le début du cinéma africain.

Profitez dès maintenant de ce festin de films à la carte !

Dernière modification : 15/06/2020

Haut de page