Paris Climat 2015 - COP21

  • 2015 : Année de l’accord historique sur le climat

    Tribune de l’Ambassadeur de France, Frederic Desagneaux, publiée dans le quotidien El Universal.

    lire la suite

  • COP21 / Plus de détails sur l’accord (12/12/2015)

    Pourquoi l’Accord de Paris est historique et pourquoi le 12 décembre 2015 restera comme une grande date pour la planète ?
    La prise de conscience était là, le constat des scientifiques unanime : l’atmosphère de notre (...)

    lire la suite

  • Lancement de CREWS, systèmes d’alerte précoce aux catastrophes du climat

    Dans les pays pauvres et vulnérables, les données météorologiques sont souvent peu fiables ou totalement absentes. CREWS est une initiative qui vise à augmenter de manière significative les capacités des systèmes d’alerte (...)

    lire la suite

  • Suivez la conférence de Paris sur le site de la COP21

    lire la suite

  • COP 21 / Tarification du carbone

    En marge de la COP21, le président a lancé avec plusieurs Chefs d’Etat, la Banque mondiale, le FMI, des collectivités locales et des chefs d’entreprise du monde entier une « coalition des leaders pour une tarification du carbone ».

    Les membres de la coalition ont adopté un plan d’action commun pour faire avancer la tarification du carbone en s’engageant à partager les expériences de politiques publiques réussies, à mobiliser les entreprises, et promouvoir le dialogue pour accroître l’utilisation du prix du carbone.

    La tarification du carbone est un outil essentiel pour permettre aux acteurs économiques de s’engager résolument dans la transition vers une économie bas carbone et réduire le plus efficacement possible les émissions de gaz à effet de serre. Il ne s’agit pas de fixer un prix unique : l’objectif doit être de promouvoir l’extension progressive de la couverture des émissions mondiales par des prix du carbone.

    Les mécanismes existants (EU ETS, taxe charbon en Inde, US Clean Power plan, etc.) et à venir (marché ETS en Chine…), sont présents dans des pays représentant 89% du PIB du G20, soit 75% de l’économie mondiale, d’ici à 2018. C’est donc l’essentiel des secteurs les plus intensifs en carbone qui sont ou seront, à très brève échéance, couverts par un prix du carbone dans la majorité des principales économies du monde.

    Même s’il est partout trop faible, le prix du carbone n’est plus l’exception mais commence à devenir la règle. Avec la coalition nous allons favoriser et accélérer l’adoption de prix du carbone, pour que les investissements d’aujourd’hui créent les conditions d’une croissance plus durable pour longtemps.

    lire la suite

  • COP21 / Lancement de l’alliance solaire

    Le président de la République, M. François HOLLANDE, et le Premier ministre indien, M. Narendra MODI lancent aujourd’hui à Paris Le Bourget, en marge de l’ouverture de la COP21, l’Alliance solaire internationale en présence du Secrétaire général des Nations Unies, M. BAN Ki-moon.

    Ce lancement est l’aboutissement d’un travail engagé depuis plusieurs mois entre le chef de l’Etat et le Premier ministre indien notamment lors de la visite en France de M. MODI en avril 2015 et de leur entretien en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre dernier.

    Cette Alliance, voulue par le Premier Ministre MODI et soutenue dès l’origine par le président français, repose sur une volonté simple : celle de fédérer les efforts des pays en développement pour attirer les investissements et les technologies dans ce secteur et développer les usages de l’énergie solaire.

    Cette Alliance permettra une coopération entre les pays industrialisés qui disposent de technologies et de financements et les pays en développement.

    La participation de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement et de chefs d’entreprises, illustre la force de cet engagement.

    Les négociations engagées aujourd’hui pour limiter le réchauffement climatique sont déterminantes pour l’avenir de la planète.

    Il existe plus de 100 pays disposant d’un potentiel solaire, situés entièrement ou partiellement entre les Tropiques du Cancer et du Capricorne.

    Cette conférence doit mobiliser la communauté internationale, créer un élan commun pour aboutir à une économie sobre en carbone.

    Le développement des énergies renouvelables est un des moyens les plus évidents de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

    L’énergie solaire est la plus abondante des énergies renouvelables dans les pays du Sud, mais les technologies et les financements y sont encore insuffisants.

    lire la suite

  • COP 21 / Sommet "Défi climatique et solutions africaines"

    Le président de la République, avec le Secrétaire général des Nations Unies, a présidé mardi 1er décembre un sommet sur le thème « Défi climatique, solutions africaines », organisé dans le cadre de la COP21, à Paris-Le Bourget

    Ce sommet a réuni douze chefs d’Etats africains, la Présidente de la Commission de l’Union africaine ainsi que des représentants de plusieurs gouvernements et institutions internationales (Banque mondiale, Banque africaine de développement).

    Au cours de ce sommet, le chef de l’Etat a affirmé son ambition que la COP21 permette la réalisation de projets concrets en Afrique, facilite l’adoption d’un modèle de développement plus sobre en carbone et accompagne l’adaptation au dérèglement climatique observé sur le continent. Il a rappelé que l’Afrique, qui n’était pas responsable du changement climatique, en subissait pourtant déjà les plus graves conséquences. Il a également indiqué partager le souhait des pays africains que les financements en faveur de l’Afrique soient mobilisés le plus rapidement possible, sans attendre 2020.

    François Hollande s’est engagé à porter à plus de 2 milliards d’euros le financement par la France des énergies renouvelables en Afrique sur la période 2016-2020. Cet effort représentera une hausse de 50% des engagements bilatéraux français par rapport aux 5 dernières années. Les projets financés par la France pourront s’inscrire dans la cadre de l’Initiative africaine sur les Energies Renouvelables, portée par l’Union africaine. Ils permettront de mettre en œuvre à la fois des projets conçus par les gouvernements africains ou par des organisations de la société civile et des collectivités territoriales. Ces programmes pourront encourager l’utilisation de l’énergie solaire, éolienne, hydroélectrique ou géothermique selon le potentiel de chaque pays.

    En matière de lutte contre la désertification et d’adaptation au changement climatique, le Président a indiqué que la France triplerait progressivement ses engagements bilatéraux en Afrique. Cet effort répond à la demande des pays africains que les financements en faveur du développement durable soient davantage qu’aujourd’hui consacrés à l’adaptation au dérèglement climatique. L’aide au développement de la France portera prioritairement sur des projets s’inscrivant dans les initiatives africaines de Grande muraille verte, ou encore de préservation du lac Tchad et du fleuve Niger.

    lire la suite

  • COP 21 - Discours du Président de la République (30 Novembre 2015)

    C’est un jour historique que nous vivons. La France accueille 150 chefs d’Etat et de
    gouvernement, des milliers de délégués venus de tous les continents. Jamais une conférence n’avait accueilli autant d’autorités venues d’autant de pays. Jamais, je dis bien jamais, l’enjeu d’une réunion internationale n’avait été aussi élevé, car il s’agit de l’avenir de la planète, de l’avenir de la vie.

    Et pourtant il y a 2 semaines, ici même à Paris, c’est la mort que semait un groupe de fanatiques dans les rues. Je veux ici vous exprimer la reconnaissance du peuple français pour toutes les marques de soutien, tous les messages, tous les signes d’amitié que nous avons reçus depuis le 13 novembre.

    Ces événements tragiques nous affligent, mais en même temps nous obligent. Ils nous forcent à nous concentrer sur l’essentiel. Votre présence soulève un immense espoir que nous n’avons pas le droit de décevoir, car ce sont des peuples et des milliards d’êtres humains qui ont le regard porté sur nous.

    Je n’oppose pas la lutte contre le terrorisme à la lutte contre le réchauffement climatique. Ce sont deux grands défis mondiaux que nous devons relever, parce que nous devons laisser à nos enfants davantage qu’un monde libéré de la terreur. Nous leur devons une planète préservée des catastrophes, une planète viable.
    L’année que nous venons de vivre a été l’année de tous les records : record de températures, record de concentration de CO2, record du nombre d’événements climatiques extrêmes : sècheresse, inondations, cyclones, fonte des glaces, hausse du niveau de la mer, acidification des océans. Les victimes de ces phénomènes se comptent par millions et les dommages matériels par milliards. Aucun pays, aucune région n’est à l’abri des effets du dérèglement climatique.

    lire la suite

  • COP 21 - Discours d’ouverture de Laurent Fabius (Paris, 30 novembre 2015)

    La semaine dernière, sachant que j’allais présider cette COP21, les personnes que j’ai rencontrées m’ont toutes posé la même question : la Conférence de Paris sera-t-elle un succès ?

    La première condition du succès est déjà remplie, grâce à vous. Vous êtes près de 150 Chefs d’Etat et de Gouvernement rassemblés ici, malgré la tourmente. Dans l’enceinte de notre Conférence, plusieurs milliers de délégués et de responsables de la société civile et à travers le monde, des millions. Par votre mobilisation, vous montrez que la civilisation et la solidarité sont plus fortes que la barbarie. Merci.

    La deuxième condition du succès, j’ai confiance qu’elle sera également remplie. Nous avons voulu réunir à pour le climat les acteurs non gouvernementaux de la planète : les villes, les régions, les entreprises, les organisations non gouvernementales, les forces sociales et économiques, les particuliers. En lien avec l’ONU dont le Secrétaire général s’est totalement mobilisé, le déroulement de cette Conférence a été construit dans cet esprit : les décisions des Gouvernements sont capitales –, mais celles des acteurs non gouvernementaux aussi. Ici même, dans les heures et les jours qui viennent, seront annoncés des engagements concrets et importants par des centaines de collectivités territoriales et d’entreprises. Des initiatives puissantes seront lancées, parfois en partenariat public-privé, notamment dans le domaine de l’innovation pour les technologies propres, de l’énergie solaire ou du prix du carbone. Toutes ces actions sont prometteuses pour la lutte contre le réchauffement climatique. Une lutte qui est à la fois une contrainte vitale et une opportunité essentielle pour un développement durable qui concilie économie, éthique et écologie.

    lire la suite

  • Participez à la réflexion sur la planète de demain avec le cycle Ecofilms / COP21 - Paris 2015

    A l’occasion de la COP21, qui se déroule du 30 novembre au 11 décembre à Paris, l’Ambassade de France au Venezuela organise un cycle de cinéma dédié au changement climatique. Sept films sont projetés dans les salles de la Cinémathèque nationale du 1er au 13 décembre.

    lire la suite

Haut de page